Références

Jetée Moma Sands

MOZAMBIQUE, 2005-2006

Réalisation d'une jetée de 16 m de hauteur et de 405 m de longueur.

Intérêt du phasage choisi par rapport au travail sur barge, lorsque la mer est formée.

Dans le cadre du développement minier Moma Heavy Mineral Sands au Mozambique, Dura Solétanche Bachy s’est vu confier, en groupement avec Group Five, la réalisation des travaux de pieux maritimes et la construction d’une estacade en mer, longue de 405 m et à environ 16 m au-dessus de la mer.

Conception
La solution variante retenue prévoit 95 pieux métalliques de 610 mm de diamètre pour l’estacade et de 1 200 mm pour les ducs d’Albe d’accostage et d’amarrage. Les appuis de l’estacade sont mis en place à partir du rivage selon la méthode de progression “leap frogging” : la machine de pieux avance au fur et à mesure sur les pieux déjà installés.



Réalisation
Les sections de ponton en acier ont été assemblées sur place et les tubes de pieux, amenés depuis Johannesburg en sections de 12 m, ont été joints bout à bout pour obtenir des tubes de 36 m de long.
Les travaux de construction ont débuté sur le rivage avec l’assemblage de la grue RB61 et du chariot principal, spécialement conçu et construit par Dura Solétanche Bachy pour fonctionner sur rails le long de la jetée et transporter la grue, le cadre de guidage de pieux, le vibrofonceur PTC50 et son power pack. Les pieux de 36 m de long ont été manutentionnés de la zone de soudure par une grue RB38 et transportés le long de la jetée par deux chariots de transport, jusqu’au chariot principal de la grue de mise en place. Les pieux ont été ensuite vibrofoncés d’une seule longueur à profondeur finale jusqu’au refus contrôlé avec un marteau de 6 tonnes.
Une fois les pieux installés deux par deux (“bent”) une portion de ponton en acier boulonné est ajoutée pour former la passerelle. Toutes les 48 heures, le chariot et la grue se déplacent de 9 m jusqu’au prochain “bent” et le processus est renouvelé jusqu’au “bent” N° 46 (92 pieux), soit les 405 m de jetée.
Trois pieux de 610 mm de diamètre ont également été réalisés le long de la jetée pour l’aire de chargement, ainsi que six pieux de 1 200 mm de diamètre excavés et bétonnés pour les ducs d’Albe.

499.pdf


Techniques

Pieux Micropieux

Un pieu est défini comme un élément structurel placé dans le sol pour transférer des actions et limiter des déformations, et dont le rapport d’élancement n’est pas limité.
Les fûts des pieux peuvent être rectiligne uniforme, télescopique, élargi et à base élargie.
Les pieux sont soit isolés, soit groupés. Ils peuvent aussi former un mur de soutènement de type rideau mixte, pieux jointifs, pieux sécants, rideau composite comme les berlinoises et similaires. Les pieux sont utilisés aussi comme poteaux préfondés pour être intégrés à la structure du bâtiment qu’ils supportent.

Ouvrages

Ouvrages maritimes

Qu’ils soient exécutés par voie terrestre ou nautique, les ouvrages maritimes et fluviaux font appel à des techniques et à un savoir-faire spécifiques, dont Soletanche Bachy et sa filiale Balineau spécialisée en travaux nautiques ont une longue expérience.


Voyage au coeur de l'ingénierie de pointe

Découvrez notre monde de savoir et de réalisations par :