12/02/2013

Port de Lomé

Passage de plus en plus privilégié pour les pays de l’hinterland, le port de Lomé connaît d’importants travaux de modernisation.

Avec la réalisation d’un 3e quai, l’objectif est d’accueillir des navires porte-conteneurs d’une capacité allant jusqu’à 7 000 EVP. Confié par Togo Terminal à un groupement composé de Soletanche Bachy (mandataire), Sogea-Satom et EMCC, le chantier consiste à réaliser un mur de quai de 450 m de long ainsi que le cercle d’évitage et la passe d’entrée.

Le quai en rideau mixte associe des pieux de fort diamètre (1 412 mm) et de plus de 30 m de long à des paires de palplanches. Ce soutènement métallique a été stabilisé à l’aide de tirants passifs ancrés dans un contre-rideau en palplanches. Au total, près de 4 000 T d’acier auront été utilisées. Le dragage de 1 900 000 m3 a permis d’approfondir à -15 m la passe d’entrée et de créer le cercle d’évitage.

Touchant à sa fin, le projet aura nécessité plus d’un million d’heures de travail et est caractérisé par une très forte implication de la main d’œuvre et de l’encadrement togolais et africains, notamment en matière de sécurité (à ce jour, zéro accident avec arrêt).