Références

Métro de Toulouse, Ligne B, Lot 3

FRANCE, 2001 - 2005

Réalisation de 1,1 km de tunnel, d'une station souterraine et de deux puits.

Dans le cadre du projet de métro de la ligne B à Toulouse, Solétanche Bachy s’est vu confier, au sein d’un groupement, les travaux relatifs au lot 3. Il s’agissait de réaliser plusieurs ouvrages au niveau de l’interconnexion entre les lignes A et B (station Jean Jaurès), dans une zone urbaine très dense.


Tunnels
5 tronçons de tunnel ont été creusés à l’aide d’un tunnelier à confinement par air comprimé CSM Bessac (diamètre d’excava- tion : 5,30 m), soit une longueur totale de
1 068 m :
- 4 tunnels bi-tubes pour le passage de la ligne B à travers la station Jean Jaurès,
- 1 tunnel de connexion ligne B / ligne A.
Le tracé du tunnel de connexion passait sous des immeubles et présentait une courbe de 95 m de rayon. Le tunnelier a été spécialement conçu pour être démonté et remonté depuis l’intérieur et s’affranchir ainsi de la réalisation d’un puits dans une zone très dense.
Une galerie d’entonnement (30 m de longueur) a également été excavée, en sections divisées, sous protection d’une voûte parapluie. Un revêtement provisoire de cintres métalliques et de béton projeté a été mis en oeuvre, avant le revêtement définitif de béton armé coffré.


Puits
Deux puits ont été réalisés en paroi moulée et terrassés en souterrain, sous dalle :
- puits Victor Hugo : 45 x 20 m, profondeur : 23 m
- puits Aubuisson : 16,40 x 12,70 m, profondeur : 28 m
La base du puits Victor Hugo a été agrandie par une opération de terrassement en sous-oeuvre (démolition de la paroi moulée, terrassement et reprise en sous-oeuvre après un confortement par injection de silicate).


Station
La station Jean Jaurès est constituée de deux ouvrages contigus réalisés en paroi moulée :
- la station ligne B (enceinte de 57 m de long, 24 m de large et 17 m de profondeur),
- la zone d’échange ligne A / ligne B (enceinte de 32 m de long, 37 m de large et 17 m de profondeur).
La dalle de couverture est appuyée sur une série de poteaux préfondés scellés dans des barrettes. Après terrassement, ils sont incorporés dans des poteaux ronds définitifs soutenant les divers étages de la station. Le terrassement de ces ouvrages s’est fait en taupe, avec un suivi par télé-auscultation en temps réel. Les travaux de génie civil ont été particulièrement complexes car, s’agissant d’une gare d’interconnexion, une des lignes est restée opérationnelle pendant les travaux.

528.pdf


Techniques

Creusement de tunnels

En matière de tunnels, Solétanche Bachy apporte à ses clients les compétences de ses filiales Solétanche Bachy Tunnels et CSM Bessac spécialisées dans la réalisation des chantiers de tunnels ainsi que, pour la seconde, dans la conception et la construction de tunneliers.

Génie Civil

Quelle que soit la taille du chantier, et à la seule condition qu’il comporte une part significative de travaux dans le sol, Solétanche Bachy prend en charge la réalisation complète d’un ouvrage, incluant la conduite générale des travaux, le terrassement, les fondations, le génie civil, ainsi que tous les corps d’état.

Injections

L'injection dans un sol ou une structure (maçonnerie) au travers de forages, d'un produit pompable se rigidifiant par la suite (coulis), permet d'étancher et/ou de consolider ce sol ou cette structure par remplissage des vides. Les coulis peuvent remplir les vides du sol, les fissures d'une roche, les vides de dissolution (on parle alors d'injection de fissure, d'imprégnation, de remplissage) et/ou pénétrer avec déplacement du terrain par refoulement ou fracturation (on parle alors d'injection de compactage ou injection solide, voir chapitre dédié, et d'injection par claquages). L'injection avec déplacement peut être utilisée pour limiter les déformations d'ouvrage pouvant être engendrées par les excavations (galeries et tunnels, grandes fouilles urbaines etc.), on parle alors d'injection de compensation (des tassements), voir chapitre dédié.

Paroi moulée

Une paroi moulée est un écran en béton armé moulé dans le sol. La stabilité de la tranchée pendant les opérations de forage, de ferraillage et de bétonnage est obtenue avec un fluide de perforation appelé boue. La boue est fabriquée avec de la bentonite. Elle forme sur les parois de l’excavation un dépôt étanche appelé cake qui lui permet de ne pas percoler dans le terrain et d’assurer la pression hydrostatique qui s’oppose à l’éboulement des parois. Une boue fabriquée avec des polymères peut être aussi utilisée.

Tirants d'ancrage

Un tirant d’ancrage est un dispositif capable de transmettre les forces de traction qui lui sont appliquées à une couche de sol résistant en prenant appui sur la structure à ancrer. Un tirant est dit provisoire si sa durée d’utilisation est inférieure à deux ans, permanent dans l’autre cas.

Ouvrages

Métros

Solétanche Bachy a participé à la réalisation de la plupart des métros dans le monde avec des travaux de consolidation de sols par injection, de tranchées couvertes en parois moulées, de tunnels et d'ouvrages souterrains.

Ouvrages ferroviaires

De nombreux ouvrages ferroviaires font appel aux techniques développées par Solétanche Bachy : tunnels, tranchées couvertes, gares souterraines, viaducs, ...

Puits

Les puits circulaires en paroi moulée ont connu leur réel développement dès que les outillages modernes ont permis d'assurer une verticalité des parois telle que le cylindre ainsi réalisé puisse être considéré comme autostable, c'est à dire sans qu'il soit nécessaire de le stabiliser par des tirants, des butons ou des anneaux de béton armé.

Tunnels

En matière de tunnels, Solétanche Bachy apporte à ses clients les compétences de ses filiales Solétanche Bachy Tunnels et CSM Bessac spécialisées dans la réalisation des chantiers de tunnels ainsi que, pour la seconde, dans la conception et la construction de tunneliers.


Voyage au coeur de l'ingénierie de pointe

Découvrez notre monde de savoir et de réalisations par :