Quelques nouvelles du chantier de Tideway au Royaume-Uni

Il y a 5 ans le groupement CVB remportait le lot Est du vaste programme dassainissement de la ville de Londres. Retour sur ce projet denvergure.

22.01.2020Projet

Un peu d’histoire pour commencer. Tout débuta avec Sir Bazalgette qui a conçu à partir de 1858 un réseau d’égouts quadrillant la ville de Londres. Visionnaire en son temps, cet ingénieur dimensionna son ouvrage pour une population de 4 millions d’habitants alors que la ville n’en comptait que deux à cette époque. Le développement de la capitale anglaise ayant été largement plus important que prévu, la capacité de ce réseau unitaire fut rapidement dépassée conduisant ainsi à des rejets massifs d’eaux usées dans la Tamise (environ 1 rejet par semaine soit un total de 70 millions de m3 !)

C’est en 2010 qu’un projet ayant pour objectif de dévoyer ces rejets dans un tunnel principal de 9 m de diamètre (extérieur) constituant un réservoir tampon pour permettre le traitement de ces eaux usées fut initié. C’est dans ce contexte que le projet Lee Tunnel a vu le jour (projet sur lequel nous sommes intervenus). Réalisé dans l’est de Londres, il permit de restructurer la station d’épuration de Beckton et d’augmenter sa capacité de traitement.

L’étape suivante consistait alors à relier l’ensemble des points de décharges existants depuis l’Ouest de Londres jusqu’à Beckton via un tunnel principal à grande profondeur. C’est dans le cadre de ce projet que le groupement CVB (Costain Vinci Bachy) fut retenu pour le contrat portant sur le tronçon Est du programme soit pour la réalisation du tunnel principal depuis Chambers Wharf (à côté de Tower Bridge) à Abbey Mills (connexion avec Lee tunnel) et du tunnel secondaire de Greenwich à Chambers Wharf.

A ce jour, 75% des travaux spéciaux ont été réalisés : 5 puits profonds à l’Hydrofraise® (jusqu’à 75 mètres de profondeurs en paroi de 1200 ou 1500), les connexions aux existants via des ouvrages dédiés (paroi au KS, pieux sécants, …), des injections dans la craie pour le départ et l’arrivée des tunneliers, de l’amélioration de sol via le procédé Soil Mixing du batardeau de Kempf, ou encore des consolidations diverses en jet grouting. La livraison des deux tunneliers et le démarrage du creusement est prévu courant 2020 pour une année d’activité environ.

Les équipes sont actuellement à pied d’œuvre sur le dernier lot de paroi moulée de Kempf où une fraise et un KS travaillent de concert sur l’emprise très réduite d’un batardeau créé pour l’occasion sur la Tamise. Les travaux devraient s’achever courant juin 2020.  Il s’agira pour nos équipes de paroi moulée de leur dernier puits, les autres équipes en charge du Soil Mixing, des pieux et du jet grouting resteront mobilisés jusqu’à mi-2021.

Soil Mixing, puits, injection, tunnel, tunnelier paroi moulée, jet grouting,