Bassin Austerlitz : un projet environnemental pensé à tous les niveaux

La Ville de Paris a décidé de réaliser un bassin de stockage-restitution, à proximité de la gare d’Austerlitz.

13.12.2021ActualitéEnvironnement

Avec ce projet, Soletanche Bachy France contribue (dans le cadre du groupement Impluvium) à réaliser un ouvrage vertueux pour l’environnement puisqu’il doit permettre de :

  • Récupérer les déversements d’eaux usées du réseau d’assainissement lors d’épisodes pluvieux (stockage de 50 000m3)

  • Améliorer la qualité de l’eau de la Seine en amont du Trocadéro. Le projet s’inscrit dans un plan de réduction de déversement de bactéries dans la Seine à hauteur de 75%.

 

Pour rappel, le projet consiste en la construction de quatre structures principales :

  • Un bassin de stockage et restitution d’eau (le bassin Buffon)
  • Deux ouvrages de récupération des eaux depuis des déversoirs d’orages se trouvant de part et d’autre de la Seine (ouvrage Valhubert et ouvrage Tournaire)
  • Un collecteur / tunnel pour relier les différents ouvrages

 

Paroi moulée/ Hydrofraise électrique /béton bas carbone

 

Que ce soit en amont du projet ou lors de la phase d’exécution du chantier, Soletanche Bachy France a contribué par de nombreuses actions à réduire son impact carbone :

 

Un design optimisé grâce à la réduction de matériaux

Cet ouvrage de grande dimension et d’une forte capacité de rétention, est soumis à des efforts de sous pressions importants. L’un des enjeux du projet réside dans l’optimisation des longueurs des fondations d’ancrage du radier.

Initialement prévu par un ancrage mixte composé de 20 barrettes et de 236 micropieux, le projet a intégré la réalisation d’un essai de traction sur barrette.

L’optimisation des fondations du radier a pu s’opérer grâce à la réalisation d’un essai de chargement sur une barrette spécifique permettant la suppression de 236 micropieux et l’ajout de seulement 12 barrettes supplémentaires grâce à la méthode des O-Cells : une première en France !

 

-48 % d’émissions de CO2 grâce à la Seine

86 000 m3 de déblais du projet, notamment du tunnel devaient être évacués. Le groupement a opté pour l’association semi-remorque puis péniche pour l’évacuation de ces déblais. Une combinaison qui aura permis d’économiser 960 tonnes de CO2.

 

Empreinte carbone transport de déblais (tCO2)

Transport routier uniquement

  2000

Transport fluvial et routier

  1040

 

Paroi moulée/ Hydrofraise électrique /béton bas carbone

 

-70% d’émissions grâce à l’Hydrofraise électrique

Après Testimonio II, l’Hydrofraise électrique rejoint le chantier d’Austerlitz pour la réalisation des parois moulées circulaires du bassin (travaux qui viennent tout juste de s’achever).

Pourtant ce changement de destination n’était pas joué d’avance.

En phase préparatoire des travaux, les équipes ont été confrontées à un nouveau défi de taille !

 

A l’inverse du projet monégasque qui s’est déroulé dans une emprise exiguë où chaque mètre carré était mis à profit, les ouvrages de grandes dimensions à réaliser sur le chantier d’Austerlitz s’inscrivent dans une emprise travaux importante où l’utilisation d’une Hydrofraise électrique était conditionnée par le fait que la zone travaux soit couverte par un raccordement électrique d’une grande dimension.

 

Pour cela, les équipes du chantier et le service matériel ont travaillé à l’élaboration d’un dispositif de raccordement multiple autour de l’ouvrage, facilitant la mise en place de l’Hydrofraise® à tout instant.

Cette première utilisation du power pack électrique en France, aura donc permis au chantier de réduire d’environ 70% ses rejets de gaz à effet de serre, soit 786 tonnes de CO2 d’économisés. Par ailleurs, des mesures réalisées sur le chantier par un bureau de contrôle montrent une réduction de plus de 5 dBA de la puissance acoustique du power pack de l’Hydrofraise. Un bénéfice qui s’accompagne d’une réduction très importante des vibrations.

 

Paroi moulée/ Hydrofraise électrique /béton bas carbone

 

 

-26% d’émissions grâce aux bétons bas carbone EXEGY By Soletanche Bachy

Les parois moulées des puits Tournaire et Valhubert nécessitaient environ 25 000 m3 de béton de fondation. Grâce à la disponibilité sur le marché de bétons à faible teneur en carbone, le chantier a pu réduire de 1300 tonnes ses émissions de CO2.

 

 

Des petits gestes au quotidien pour l’environnement

D’autres actions, plus quotidiennes, sont menées par nos équipes sur le chantier. Un engagement de tous :

  • Mise en place de la TRIBOX
  • Dotation de gourdes
  • Achat de tasses en remplacement des gobelets
  • Tri des déchets Ville de Paris : déchets ménagers, papier carton, verre
  • Eclairage chantier sous forme de LED
  • Mise en place du tri de plusieurs types de déchets sur le chantier : mégots, bouteilles en plastique, cartouches d’encre vide, piles

 

Paroi moulée/ Hydrofraise électrique /béton bas carbone