Bachy Soletanche réduit l’impact environnemental de ses machines de forage de pieux

Bachy Soletanche poursuit la mise en œuvre de son programme de développement durable en optant pour une technologie de réduction des émissions de gaz d’échappement afin de réduire l’impact environnemental de ses équipements et engins de battage.

12.03.2021ActualitéEnvironnementMatériel / équipement

Début 2020, Bachy Soletanche a déterminé que la réduction des émissions de ses installations constitue un moyen efficace de contribuer aux ambitieux objectifs de VINCI en matière de réduction de l’impact sur le climat et l’environnement.

 

En association avec Cybrand AEC Ltd et son partenaire technologique certifié HJS Emission Technology GmbH, une phase de recherche et développement intensive a été lancée. Elle a notamment consisté à sélectionner des technologies compatibles et à les adapter afin de concevoir une solution novatrice.

 

Le premier engin sélectionné fut la machine de pieux Bauer BG40 de Bachy Soletanche, datant de 2007, équipée d’un moteur de 433 kW qui convient initialement aux normes Stage IIIA. Cette machine a été sélectionnée pour participer à l’essai car elle occupe toujours une place importante dans notre parc matériel mais n’a pas su satisfaire les normes d’émissions Stage V, de plus en plus souvent réclamées sur le marché du Royaume-Uni. L’objectif de ce projet : réduire les polluants nocifs des gaz d’échappement de la machine, afin de respecter les normes Stage V et de prolonger sa durée de vie, tout en veillant à ce qu’elle puisse continuer de fonctionner sans aucun compromis pratique, physique ou esthétique.

 

En étroite collaboration avec Cybrand et HJS, un filtre à particules diesel (FPD) et un système de réduction catalytique sélective (SCR) ont été installés sur la BG40. Cette technologie a été adoptée par d’autres sociétés au Royaume-Uni et dans le monde dans la gamme de moins de 300 kW, mais Bachy Soletanche estime qu’il s’agit de la première application sur un moteur de cette taille (433 kW).

L’installation a été terminée à la fin de l’automne 2020 et Applied Emissions a été invité par Bachy Soletanche sur son site de Burscough, au Royaume-Uni, dans le but de conduire les tests rigoureux recommandés par l’Energy Saving Trust. Cette évaluation, achevée en décembre 2020 par Applied Emissions, a confirmé que le FPD et le système SCR réduisent suffisamment les émissions pour que le système de post-traitement installé sur la machine soit compatible avec la norme Stage V.

 

L’installation de cet équipement a permis de prolonger la vie de la machine et, par conséquent, d’économiser de précieuses ressources. Au lieu de remplacer cet engin au Royaume-Uni et de le transférer dans une autre région du monde, où il aurait continué de polluer l’environnement, le processus adopté a eu pour effet de réduire les émissions nocives. Les émissions de dioxyde d’azote (NO2) et d’oxydes d’azote (NOx) ont été atténuées de manière considérable (respectivement 95 % et 97%). Les NOx peuvent causer de graves dommages sur la santé et provoquer notamment des maladies respiratoires. Ils sont également responsables du smog et des nuages noirs qui flottent au-dessus des grandes villes et dégradent la qualité de l’air. Le NO2 est responsable de la formation d’ozone, qui est un gaz à effet de serre, via des réactions secondaires avec d’autres gaz. Il impacte la formation de nuages et l’absorption du carbone par les plantes, ce qui a un effet sur le réchauffement climatique.

 

Les émissions de monoxyde de carbone (CO) ont quant à elles été réduites de 90 %. Ce polluant interagit avec le méthane, le dioxyde de carbone et l’ozone troposphérique (atmosphère basse). Il joue donc un rôle dans la pollution de l’air et le changement climatique et fait par conséquent l’objet de réglementations dans de nombreuses régions du monde.

 

Les particules PM10 ont été réduites de 99 %. Ces particules noires de carbone, que l’on trouve dans les gaz d’échappement diesel, sont à court terme 3 200 fois plus nocives pour le climat que le dioxyde de carbone et favorisent les maladies cardiovasculaires et le cancer du poumon.

 

En plus d’être très bénéfique pour le Royaume-Uni, ce système est applicable dans le monde entier et permettra de réduire les émissions des engins et équipements dans les régions où les moteurs Stage IV ou Stage V ne sont pas disponibles.

 

Bachy Soletanche examine actuellement d’autres applications pouvant bénéficier de cette initiative dans son parc matériel. Parallèlement à d’autres initiatives relatives aux émissions des équipements, cette démarche souligne l’engagement de Bachy Soletanche envers la réduction de l’impact de ses chantiers sur le climat, l’environnement et la santé.