Grand Paris Express du nouveau sur le lot T2A

Le projet T2A va en juin 2019, franchir une nouvelle étape avec le démarrage de son premier tunnelier. Cest loccasion pour refaire un tour dhorizon de lavancement global du chantier.

19.06.2019ActualitéInnovationProjet

Concernant les 4 gares et les 2 ouvrages spéciaux

Ces six ouvrages ont mobilisé les équipes de travaux spéciaux depuis les deux dernières années. C’est environ 130 000 m3 de paroi moulée qui ont été excavés à la benne hydraulique et à l’Hydrofraise® et près de 70 km de petite perforation réalisés.

Ces ouvrages sont aujourd’hui terrassés ou en cours de terrassement. Les structures internes sont en construction.

Sur le site de Friche Arrighi, la place est largement occupée par les installations de surface qui permettront de faire fonctionner les tunneliers.

On pourrait penser que les travaux spéciaux sont quasi terminés… et pourtant il reste encore beaucoup à faire !

 

Les ouvrages annexes – Le meilleur pour la fin

La ligne principale est ponctuée pour la présence de quatre puits circulaires situés entre les gares.

Ils assurent en phase d’exploitation l’accès des secours, la ventilation et le désenfumage du tunnel. Ces « petits ouvrages » ont un diamètre intérieur d’environ 19 m. Ils sont constitués d’une paroi moulée béton de 1,2 m d’épaisseur et de profondeur variable (entre 50 et 68 m de profondeur). Un cinquième ouvrage annexe, le 1404P, situé sur la boucle du SMI, assure quant à lui l’accès des secours au tunnel de service. Cet ouvrage rectangulaire est constitué de 8 panneaux d’une épaisseur de 1 m et d’une profondeur de 49 m. Particularité de ces ouvrages : des emprises travaux extrêmement exiguës, situées dans un milieu urbain très dense ! Dans plusieurs cas, les centrales de traitement des boues de paroi sont déportées sur des emprises annexes.

Chacun de ces ouvrages annexes est relié au tunnel par des rameaux creusés en méthode traditionnelle. A.in de sécuriser cette phase, un étanchement par injection de coulis de bentonite ciment est préalablement réalisé.

Parmi ces ouvrages, le premier à être terminé pour les travaux spéciaux est l’ouvrage 1402 P qui s’est achevé fin mars.

Le second sur la liste est le 1404 P, dont les parois moulées se sont terminées fin mai. Le chantier se poursuit cette année par des microberlinoises et un fond injecté, avant de passer la main aux équipes du génie civil et du terrassement. Les travaux spéciaux reviendront pour la phase de congélation des Sables de Beauchamp nécessaire à l’excavation des rameaux en 2021 après le passage du tunnelier TBM 5.

Les ouvrages 1301 et 1501 sont, quant à eux, dans la phase d’injection des rameaux, préalable à la réalisation des parois moulées. Ces travaux s’étendront jusqu’à l’automne pour un démarrage en parallèle de leur paroi moulée respective.

 

Zoom sur la gare du Vert de Maisons

La gare de VDM est en cours de terrassement en taupe. Les équipes de génie civil et de terrassement alternent leur présence dans la boîte afin de creuser cet ouvrage dont le fond de fouille se situe à 52 m de profondeur. Les équipes travaux spéciaux ne vont pas tarder à intégrer cette activité fourmillante, afin de réaliser les forages de compensation et de congélation qui permettront de sécuriser le creusement de la caverne. Pour ce faire, une machine spéciale, « la Butterfly Drill », a été conçue spécialement pour le chantier en étroite collaboration avec le pôle technique et matériel de Montereau. Elle doit permettre de forer en subhorizontal à 70 m, avec une tête Hi’Drill®, sous sas, en respectant une contrainte de déviation de moins de 1 %.Médiathèque Soletanhe Bachy