08/01/2012

Wolf Creek Dam (Etats-Unis) : une étape clef vient d'être franchie avec l'achèvement de la paroi béton de protection du barrage

JAMESTOWN, Ky. (June 22, 2012) – Le Corps des Ingénieurs de l'Armée US (District de Nashville) a franchi une étape importante dans le cadre du projet de rénovation des fondations du barrage de Wolf Creek lorsque l'équipe du chantier a installé le 433ème et dernier panneau venant achever la paroi de protection en béton. Bien que cette paroi ne forme pas une barrière étanche dans la fondation calcaire karstique du barrage, elle met fin à une étape essentielle de la construction, indispensable à la phase finale des travaux : la paroi étanche principale, qui devrait être achevée en décembre 2013.

Le mur de protection (PCEW) est constitué d’une paroi en béton de 1,8m d'épaisseur et 70 m de profondeur traversant le remblai en argile du barrage jusqu'au rocher. Elle s’étend sur 1.200m le long de la digue et est destinée à protéger celle-ci pendant la construction de l'écran étanche principal. La paroi béton constituait l’une des principales difficultés du projet, et sa réalisation en toute sécurité et sans complication majeure constitue une véritable réussite.

Bill DeBruyn, ingénieur résident du Corps responsable du projet, a déclaré que toute l’équipe du chantier de Wolf Creek a travaillé très dur pour franchir cette étape. « Ils ont ressenti un immense et largement mérité sentiment d’accomplissement lorsque le dernier panneau en béton a été mis en place.” “L'entreprise contractante continue à travailler en deux postes par jour, six jours par semaine afin de terminer le projet le plus rapidement possible.”

Le contractant, la JV Treviicos-Soletanche, poursuit l’installation de la paroi étanche principale et a déjà réalisé plus de 70% des pieux béton qui la constituent. Ces pieux descendent à 85m de profondeur à travers le remblai pour s’enfoncer profondément dans le calcaire afin de bloquer les fissures dans la roche. La paroi étanche principale doit être finalisée avant que le lac Cumberland ne soit rehaussé à ses niveaux habituels.

La JV a également établi un nouveau record au mois de juin en atteignant les 920.000 heures-homme sans aucun accident avec arrêt de travail. Selon les fonctionnaires du District de Nashville, le fort engagement dans la sécurité du projet dont a fait preuve le groupement Treviicos-Soletanche a également contribué à la finalisation en temps et en heure de la paroi béton.

La rénovation des fondations a débuté en 2008 lorsque le Corps des Ingénieurs a décidé de prendre des mesures drastiques pour réduire le risque de défaillance de l'ouvrage et supprimer de manière efficace les filtrations à travers le calcaire causées par l’érosion des fondations du barrage liée à la pression de l’eau dans le réservoir.


En 2007, le Corps des Ingénieurs a pris la décision d'urgence de maintenir le niveau d’élévation du lac à 200m. Malgré les niveaux d'eau réduits, maintenus pendant la construction, le lac Cumberland demeure le troisième plus grand lac du Kentucky et les activités de loisir telles que la pêche, le camping ou les sports aquatiques restent pleinement accessibles.



Communiqué du 22 juin 2012

12-018 Milestone reached with completion of protective concrete embankment wall at Wolf Creek Dam.pdf12-018 Milestone reached with completion of protective concrete embankment wall at Wolf Creek Dam.pdf