Références

Port 2000 Postes 1 à 4

FRANCE, 2001-2005

Réalisation en entreprise générale des 4 premiers postes à quai de Port 2000 au Havre

Dans le cadre de la construction de Port 2000 lancée par le Port Autonome du Havre pour augmenter ses capacités d’accueil, Solétanche Bachy s’est vu attribuer en entreprise générale la première tranche des travaux. Il s’agit de la mise en service, à l’abri d’une nouvelle digue de protection, d’un ensemble de quatre quais (pour un linéaire total de 1 602 m) dans une opération baptisée Quai Extérieur. Ces travaux, commencés en mai 2001 et réceptionnés par le Port Autonome du Havre en avril 2005 comprenaient l’ensemble des diverses opérations nécessaires à une telle construction : fondations, rabattement de nappe, terrassements et dragages, génie civil, rideaux d’ancrage et tirants, pose des apparaux et voies de portiques.

Présentation de l’ouvrage
La structure conçue pour ce quai est la suivante : il s’agit d’une paroi moulée implantée au droit de la future voie avant de portique, ancrée dans les marnes de Villerville. Cette structure est surmontée par un masque d’accostage et une poutre béton armé liaisonnant les panneaux de paroi moulée entre eux et permettant la pose des futurs équipements du quai (défenses, bollards, échelles, voie de portique). En phase définitive, le quai ainsi constitué est retenu par le dispositif d’ancrage arrière constitué d’un rideau de palplanches et deux nappes de tirants passifs inclinés, mis en place au fur et à mesure après terrassement sur plus de 17 m de hauteur. C’est à l’issue de ces travaux (comprenant notamment le remblai en arrière du quai) que le dragage de la future darse en avant du quai est alors réalisé à sa cote définitive. La figure jointe présente une coupe type de la structure.



Phasage et points particuliers des travaux
En liaison avec les contraintes hydrauliques en profondeur, la réalisation des travaux a obéi à un phasage strict :
Phase 1 : travaux préparatoires, décapage et débroussaillage des zones de travail et des zones de dépôt. Cette phase de préparation comprenait notamment la mise en place de la logistique complète du chantier, y compris les zones d’assemblage des aciers, le montage et l’agrément des centrales bétons, la mise en oeuvre de l’approvisionnement par rail des aciers, les tirants et palplanches.
Phase 2 : réalisation de la paroi moulée à l’Hydrofraise à plus de 40 m de profondeur avec équipement à 2 grues de manutention de cages d’armatures monolithiques de plus de 60 tonnes.
Phase 3 : mise en oeuvre des rabattements de nappe en profondeur en avant et en arrière du quai ; ces rabattements qui conditionnaient la poursuite du chantier nécessiteront la mise en oeuvre de parois au coulis à plus de 40 m de profondeur. Il sera nécessaire de mobiliser 4 ateliers de forage KS 3000 travaillant 24 h sur 24 pour les réaliser.
Phase 4 : terrassement sous rabattement en avant du quai et réalisation du génie civil : masque d’accostage et poutre de chaînage en tête de paroi.
Phase 5 : terrassement en arrière du quai sous rabattement provisoire.
Phase 6 : mise en oeuvre du rideau arrière de palplanches et du lit inférieur de tirants.
Phase 7 : remblais 1ère phase et pose du lit de tirants supérieur.
Phase 8 : remblais 2ème phase remonté quasiment jusqu’au niveau final.
Phase 9 : arrêt des rabattements provisoires, le quai étant alors en sécurité.
Phase 10 : dragage en avant du quai de la darse de Port 2000.
Phase 11 : installation des différents apparaux sur le quai et réalisation de la voie arrière de portique.
Phase 12 : travaux de finitions : talus de fond de darse, reprofilage de digue, remblais 3ème phase en arrière du quai et travaux de finitions.

462.pdf


Techniques

Génie Civil

Quelle que soit la taille du chantier, et à la seule condition qu’il comporte une part significative de travaux dans le sol, Solétanche Bachy prend en charge la réalisation complète d’un ouvrage, incluant la conduite générale des travaux, le terrassement, les fondations, le génie civil, ainsi que tous les corps d’état.

Paroi moulée

Une paroi moulée est un écran en béton armé moulé dans le sol. La stabilité de la tranchée pendant les opérations de forage, de ferraillage et de bétonnage est obtenue avec un fluide de perforation appelé boue. La boue est fabriquée avec de la bentonite. Elle forme sur les parois de l’excavation un dépôt étanche appelé cake qui lui permet de ne pas percoler dans le terrain et d’assurer la pression hydrostatique qui s’oppose à l’éboulement des parois. Une boue fabriquée avec des polymères peut être aussi utilisée.

Rabattement étanchement

Les problèmes liés à la présence d'eau dans le sol sont parmi les plus complexes rencontrés en géotechnique. Lors de l'établissement d'un projet, les choix techniques doivent permettre de déterminer les éventuelles coupures étanches (écran, injection, ...) à mettre en place, les moyens de pompage (puits, pointes filtrantes, ...) et de contrôle (piézomètres).

Tirants d'ancrage

Un tirant d’ancrage est un dispositif capable de transmettre les forces de traction qui lui sont appliquées à une couche de sol résistant en prenant appui sur la structure à ancrer. Un tirant est dit provisoire si sa durée d’utilisation est inférieure à deux ans, permanent dans l’autre cas.

Ouvrages

Ouvrages maritimes

Qu’ils soient exécutés par voie terrestre ou nautique, les ouvrages maritimes et fluviaux font appel à des techniques et à un savoir-faire spécifiques, dont Soletanche Bachy et sa filiale Balineau spécialisée en travaux nautiques ont une longue expérience.


Voyage au coeur de l'ingénierie de pointe

Découvrez notre monde de savoir et de réalisations par :